Chapitres d'AVE

Chapitre des fondatrices – Toronto

 

Situé à Toronto, le chapitre des fondatrices est composé des membres originales qui ont fondé À voix égales en 2001, auquel de nombreuses nouvelles membres se sont jointes depuis. Il est présidé par Donna Dasko.

Ce chapitre dynamique et multipartite est actif auprès des partis politiques d’Ottawa et de Queen’s Park pour accroître la sensibilisation à la nécessité qu’il y ait plus de femmes en politique, promouvoir les initiatives de réforme électorale et lever des fonds.

Pour obtenir plus d’information sur le chapitre des fondatrices, communiquez avec Donna Dasko :

 


Nouvelles

Les efforts du Parti conservateur et du Parti libéral semblent insuffisants pour accroître leur nombre de candidates
Le 30 septembre 2009

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Ottawa: Avec plus de la moitié de leurs candidats déjà désignés pour la prochaine élection fédérale, les deux principaux partis politiques du Canada sont loin de respecter leur engagement à présenter plus de femmes que par le passé. Voilà ce que nous apprennent les nouvelles données sur les mises en candidature publiées par À voix égales.

Avec 60 % de ses candidats déjà en place, le Parti conservateur n’a désigné que 39 femmes, soit un maigre 21 % de l’ensemble de ses candidats. Quant aux libéraux, sur un peu plus de la moitié de candidats désignés, les 49 femmes choisies représentent 31 % de leurs candidats à ce jour.

« En juin dernier, tous les partis politiques du Canada se sont engagés à redoubler d’efforts pour présenter plus de femmes lors de la prochaine élection fédérale. À ce jour, les deux principaux parti n’ont pas encore démontré leur capacité à faire mieux que de maintenir le statu quo », constate Vicky Smallman, chercheuse principale en matière d’élections pour À voix égales.

Seul le Parti Vert, avec 46 % de mises en candidatures complétées, semble être en bonne voie de surpasser son précédent record avec 49 femmes désignées, soit 35 % de ses candidats.

Avec moins de 40 % de leurs candidats déjà désignés, il n’est pas possible de prévoir une tendance quant aux mises en candidatures de femmes par le Bloc Québécois et le Nouveau Parti démocratique.

« Nous pressons les principaux partis de faire de la désignation de candidates une priorité dans les jours et les semaines qui viennent » ajoute Nancy Peckford, directrice générale d’À voix égales. « Il est encore temps ».

« Les Canadiennes et les Canadiens veulent voir plus de femmes sur les bulletins de vote », insiste Nancy Peckford. Les résultats de sondages publiés par À voix égales en juin dernier montraient que 85 % de la population du Canada est en faveur d’une augmentation immédiate du nombre de femmes élues dans ce pays.

Lors de l’élection de 2008, 29 % des candidats des cinq principaux partis fédéraux étaient des femmes, un sommet inégalé pour le Canada. Après l’élection de 2008, 22 % des élus étaient des femmes, le pourcentage le plus élevé de députées jamais élues au palier fédéral.

Malgré ces chiffres, le Canada doit toujours atteindre une masse critique équivalente à l’indice clé défini par les Nations Unies de 30 % de représentation par des femmes.

  PC PL BQ NPD PV
Nombre de mises en candidature complétées à ce jour 186/308 – 60.4% 170/308 – 55.2% 26/75 – 34.7% 49/308 – 15.9% 141/308 – 45.8%
Proportion de candidates désignées à ce jour 39 femmes (21.0%) 55 femmes (32.4%) 7 femmes (26.9%) 17 femmes (34.7%) 49 femmes (34.8%)
% précédent de candidates désignées (élection féd. 2008) 60/307 = 20% 113/307 = 37% 21/75 = 28% 104/307 = 34% 89/304 = 29%

Actuellement, le Canada se classe au 48e rang dans le monde quant à la représentation féminine dans la législature nationale, loin derrière des pays comme la Suède, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Argentine et beaucoup d’autres.

À voix égales a retracé les processus de mises en candidature lors de trois élections précédentes – 2004, 2006, 2008 – en vue de la prochaine élection, dans le but d’attirer l’attention sur la faible représentation des femmes au Parlement du Canada.

Les données inscrites dans ce communiqué sont actualisées jusqu’au lundi 28 septembre 2009.

For more information or to book an interview with Janet Wiegand of Equal Voice BC:

Pour plus d’information:

Nancy Peckford, directrice générale, À voix égales

  • 613-292-7941

Lesley Byrne, Chair Founders Chapter, À voix égales

  • 416-469-5248

Sherri Moore-Arbour, Chair National Capital Region, À voix égales

  • 613-290-2289

Pour lire les engagements des chefs des partis fédéraux recueillis par À voix égales en juin dernier: Défi Canada 2009


EVE Award (Toronto) Honours Kim Campbell

Our annual EV award lunch in partnership with the Canadian Club was a resounding success. Over 450 people came to hear former Prime Minister Kim Campbell, this year's award recipient. She spoke passionately about the need for more women in politics and argued for electoral reform namely, two-person ridings, one of each gender.

EV’s Experiences Program at Queen’s Park

We also helped to organize an Experiences day at Queen's Park where young women from five Hamilton and Scarborough high schools spent the day at the Legislature. Our portion of the event was hosted by the Lieutenant Governor. Deb Matthews, Minister Responsible for Women's Issues, Lisa MacLeod, PC MPP, and Sheila White, five-time NDP candidate were speakers. Five cabinet ministers dropped in to chat informally with the girls as well as Andrea Horwath, Leader of the Ontario NDP.

Sylvia Bashevkin Releases New Book: Women, Power, Politics

Chapter member, Sylvia Bashevkin published a book: Women, Power, Politics: The Hidden Story of Canada's Unfinished Democracy. She succinctly summarizes the problem and posits an elegant solution to getting more women into office. Equal Voice is mentioned several times.

The book is available at Indigo: Click here

The Next Ontario Challenge

Meanwhile, we're moving ahead on the Ontario Challenge to convince all three party leaders to nominate a record number of women in 2011 and we've already started discussions and planning for next year's EV award.

À voix égales organise une célébration réussie des femmes à Queen’s Park
Avril 2008

À voix égales a organisé une célébration des femmes en politique à Queen’s Park le mardi 8 avril. La célébration mettait l’accent sur les femmes passées, actuelles et futures de Queen’s Park et de nombreuses députées anciennes et actuelles étaient présentes. Plusieurs membres du chapitre des jeunes d’À voix égales étaient là pour représenter l’avenir des femmes dans la politique canadienne.

L’événement était commandité par le Groupe financier TD, démonstration de l’engagement de l’entreprise à élire plus de femmes. L’événement a eu lieu dans la salle à dîner législative historique où 150 personnes ont manifesté leur appui aux femmes en politique. Les trois chefs de parti étaient également présents et se sont adressés aux participants après avoir été accueillis chaleureusement par Donna Dasko, présidente du chapitre des fondatrices d’À voix égales.

Le premier ministre Dalton McGuinty a parlé le premier. Il a parlé des progrès du parti libéral de l’Ontario concernant la candidature et l’élection de plus de femmes. Il a noté que c’est le résultat d’un engagement personnel qu’il a pris auprès de Rosemary Spiers, présidente fondatrice d’À voix égales, après qu’elle ait lancé le Défi Ontario – un défi demandant aux trois chefs des partis provinciaux de s’engager conjointement à l’objectif de nommer plus de femmes candidates. L’engagement du premier ministre était de garantir qu’au moins la moitié des sièges des libéraux iraient à des femmes, engagement qu’il a amélioré à l’élection, plus de la moitié étant des femmes.

Le premier ministre McGuinty a également a ajouté qu’il est non seulement important d’avoir des femmes à la législature, mais aussi à des postes de leadership au Cabinet. Ces rôles au Cabinet ne doivent pas se limiter aux portefeuilles traditionnellement associés à la féminité comme les garderies, et il a dit qu’il était particulièrement fier que sa ministre du développement et du commerce est l’honorable Sandra Pupatello. En conclusion, le premier ministre a remercié les nombreuses femmes de son parti, tant celles qui siègent avec lui que celles qui travaillent en coulisse, pour leur énergie et leurs efforts.

Après le premier ministre McGuinty, le chef du Parti progressiste conservateur John Tory et le chef du NPD Howard Hampton sont montés sur le podium où ils ont parlé des efforts de leur parti pour améliorer la présence des femmes et les fonctions qu’elles exercent.

M. Tory a reconnu que son parti n’a pas réalisé l’objectif que son parti a établi pour Défi Ontario. Toutefois, il a fait observer que la motivation de ce défi leur a permis d’attendre un nombre record de candidates à la dernière élection. M. Hampton a parlé de certaines des luttes personnelles que lui et son épouse, Shelley Martel, ex-députée de la Nickel Belt, ont rencontrées dans leurs tentatives pour équilibrer les carrières politiques et la vie familiale. M. Hampton a également parlé de l’important rôle de transformation que les femmes ont joué dans sa vie, remontant à ses années d’université, alors que son collège exclusivement masculin a commencé à admettre des étudiantes.

Les trois chefs de parti ont attesté du fait que la présence de femmes à la législature exerce une influence très positive sur la façon dont le gouvernement fonctionne et améliore ainsi la société canadienne. C’est ainsi qu’ils attendent tous les événements et les défis à venir d’À voix égales.


Remarques du premier ministre McGuinty

Bonsoir,

Merci à Colleen Johnston pour cette aimable présentation, et merci au Groupe financier TD pour commanditer l’événement de ce soir. Je veux également remercier À voix égales pour tout ce travail visant à encourager les femmes à se présenter aux élections. Vous croyez au service public et à l’importance d’un rôle croissant des femmes en politique. Mon parti et mon gouvernement y croient aussi.

Lors de la dernière campagne, j’ai fait une promesse à Rosemary Speirs. J’ai promis que le Parti libéral de l’Ontario mettrait en candidature des femmes dans la moitié de nos circonscriptions dans tout l’Ontario. Je suis ravi que nous ayons pu faire encore mieux. Nous avons soutenu des candidates dans 55 % de nos circonscriptions. De nos 11 nouveaux députés élus en octobre, 7 sont des femmes. Et nous n’aurions simplement pas pu y arriver sans l’aide de Kim Donaldson et Deb Matthews.

Je veux remercier Rosemary, Kim et Deb de leur bon travail pour faire élire plus de femmes à la législature et pour le Parti libéral de l’Ontario. Parce que plus il y aura de femmes représentées en politique, plus notre démocratie sera en santé. Nous savons que les femmes s’intéressent souvent à des enjeux différents de ceux des hommes. Et ces enjeux ont besoin d’une voix. Les gens affectés par ces enjeux ont besoin d’une voix.

Lorsqu’une femme place son nom sur une affiche, c’est important pour la représentation égale à court terme et pour notre avenir commun. La vérité, c’est que lorsque les jeunes, particulièrement les jeunes filles, voient quelque qui leur ressemble dans un poste comme le nôtre, elles peuvent commencer à s’y voir aussi. Cela fait des politiciennes des modèles de rôles puissants pour la prochaine génération.

Ainsi, à chaque nouvelle élection, les femmes sont mieux représentées, car plus de femmes répondent à l’appel du service public. Il est vrai que la vie politique est difficile. Parfois, les gens peuvent vraiment être cyniques concernant ce que nous essayons de faire ici. Mais je peux vous dire qu’il n’y a pas d’autre travail que j’aimerais. Chaque matin, vous vous réveillez en sachant que vous pouvez servir les autres et faire une différence. Et vous faites une différence dans la plus grande province du meilleur pays au monde.

Nous avons besoin de plus de femmes pour partager ce travail parce que nous travaillons mieux lorsque nous représentons vraiment l’Ontario. Pas seulement ses régions – toute sa population, dans toute sa diversité d’hommes et de femmes. Je remercie À voix égales pour tout le travail que vous faires pour encourager les femmes à se présenter aux campagnes électorales du Canada. Et je remercie toutes les femmes qui sont ici ce soir, qui relèvent le défi et pavent la voie que les autres suivront.

Merci.


Cliquez ici pour devenir membre d'À voix égales.

Participez... aux chapitres d'À voix égales partout au pays. Trouvez-en un près de chez vous, ou peut-être même que vous pouvez lancer un chapitre

École de campagne en ligne Osez vous lancer:
pour les femmes de tous les âges, de tous les antécédents de la société intéressées à se présenter en politique.

MORE INFO ON GETTING ELECTED TO PUBLIC OFFICE

Commanditaire Or

Commanditaire Or

Commanditaire Or

Commanditaire Argent

Commanditaire Argent

 

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

 

Supporters

 

Supporters

Supporters

Supporters

Supporters

Supporters

Supporters

Supporters

 

Merci également au gouvernement du Canada (Condition féminine et Patrimoine canadien) pour son soutien financier.